Retour au blog
Vivre avec une peau atypique, retrouvez le témoignage de nos Cultivées.
| Catégories : Parlons de tout

Vivre avec une peau atypique, retrouvez le témoignage de nos Cultivées.

Bonjour les Cultivées !

Si vous nous suivez sur Instagram, vous avez pu voir récemment plusieurs témoignages de femmes avec des peaux un peu atypiques. Vitiligo, psoriasis, rosacée, angiomes, aujourd’hui on se penche sur ces particularités de la peau et on répond à toutes les questions que vous pouvez vous poser sur leurs causes, symptômes, et traitements.


Et pour les impatientes, voici quelques raccourcis pour atterrir directement à la partie qui vous intéresse le plus :
1- Le vitiligo
2- Le psoriasis
3- La rosacée
4- Les angiomes


1) Le vitiligo, une peau atypique dépigmentée


Comment ça se présente ?


Le vitiligo se manifeste par l’apparition de tâches blanches sur la peau, en particulier au niveau du visage, des bras et des mains. On estime à plus d’un million le nombre de personnes concernées par cette pathologie en France, mais savez-vous vraiment ce qu’est le vitiligo ?


D'où vient le vitiligo ?

Le vitiligo est une maladie chronique de l’épiderme qui se traduit par une dépigmentation progressive de certaines parties de la peau. Cette dépigmentation est liée à la perde des mélanocytes, cellules responsables de la pigmentation cutanée. La génétique pourrait favoriser le risque de développer du vitiligo, mais il semble être surtout associé à d’autres maladies auto-immunes, notamment les troubles de la thyroïde, ou le diabète.

Les parties dépigmentées de la peau ne sont pas douloureuses et elles ne sont pas contagieuses, mais elles sont beaucoup plus sensibles au soleil. Une exposition peut engendrer des rougeurs et des démangeaisons, c’est pourquoi il est nécessaire de s’exposer avec précaution et de bien protéger sa peau (pas seulement lorsque l’on est atteint de vitiligo d'ailleurs !). Le vitiligo peut également avoir des répercussions psychologiques car le regard des autres peut-être très mal vécu pour les personnes atteintes de cette pathologie.


Peut-on guérir du vitiligo ?

Il n’existe aujourd’hui aucun traitement permettant de guérir le vitiligo, mais une repigmentation partielle est possible grâce à différentes méthodes comme la photothérapie (stimulation des mélanocytes dans une cabine à UV) ou l’utilisation de dermocorticoïdes et d’immunosuppresseurs qui permettent de diminuer l’activité du système immunitaire pour préserver les mélanocytes.

On peut également noter que les zones de dépigmentation peuvent évoluer au cours du temps (progresser ou régresser), même sans aucun traitement.


Estelle

Retrouvez notre live Instagram avec @estellemendy__.

Le témoignage d'Estelle

« Je suis atteinte du vitiligo depuis l’âge de 11 ans. Chez moi, ça a commencé par la bouche. En grandissant, ça s’est étendu. Parfois j’ai des tâches qui reviennent, d’autres qui partent, c’est vraiment aléatoire et chaque personne est différente. Chacun porte la maladie à sa façon. »

« Ca m’est déjà arrivé de camoufler mon vitiligo avec du maquillage. J’ai également fait des séances de photothérapie, mais j’ai abandonné car ça n’a pas marché. Au collège, ce n’était pas facile pour moi au quotidien, mais ma famille a été un pilier pour moi. Ils m’ont beaucoup aidée à m’accepter telle que je suis. »



Estelle a choisi la crème hydratante jour & nuit, la crème mains légère, et les gummies hydratants BIO :

« On ne peut pas mettre n’importe quoi sur sa peau quand on est atteint de vitiligo car on a la peau plus fragile. J’ai testé la crème pour les mains Cultiv qui est top, très hydratante et qui ne colle pas. J’ai beaucoup aimé la crème hydratante qui a rendu ma peau plus lumineuse, et j’ai aussi testé les gummies pendant un mois. Ils sont tellement gourmands qu’on a envie de piocher dedans sans arrêt ! »






2) Le psoriasis, une peau atypique inflammée


Comment ça se présente ?

Le psoriasis se caractérise par des plaques rouges recouvertes de squames. Apprenez-en plus sur cette maladie de peau qui touche environ 2% de la population française.


Le psoriasis, c'est quoi exactement ?

Le psoriasis est une maladie inflammatoire de la peau due à un dérèglement immunitaire qui entraine une inflammation chronique et exagérée de la peau, ainsi qu’une surproduction de kératinocytes, cellules qui produisent la kératine (un des principaux composants de l’épiderme). Le délai de renouvellement des cellules est alors réduit et la peau présente donc des plaques rouges dues à l’inflammation, recouvertes de pellicules blanches qui correspondent à l’accumulation de kératinocytes à la surface de la peau.

Cette maladie est complexe et peut apparaitre sous différentes formes, plus ou moins lourdes. Elle peut également s’exprimer différemment pour un même patient au cours de sa vie. Le psoriasis progresse généralement par poussées d’intensité variable entrecoupées de rémissions qui peuvent durer plusieurs années. Il peut engendrer des douleurs psychologiques mais aussi des douleurs physiques, notamment articulaires.


Quelles sont les causes du psoriasis ?

Il existe une prédisposition génétique au psoriasis, mais d’autres facteurs peuvent favoriser l’apparition de poussées, notamment le stress, la consommation d’alcool, ou encore la prise d’un médicament.


Quel traitement pour le psoriasis ?

Aucun traitement ne permet aujourd’hui de guérir du psoriasis. Il existe cependant des traitements qui visent à réduire les symptômes pour améliorer la qualité de vie des patients, le plus souvent sous forme de pommades anti-inflammatoires.


Découvrez le réel de @psoroz.

Le témoignage de Roz

« J'ai du psoriasis depuis 2013 et ça n'a pas toujours été simple pour moi de l'accepter. Au début, j'ai eu beaucoup de mal à me faire à l'idée que je dois vivre le reste de ma vie avec cette maladie, qu'il n'y a pas un vrai traitement permanent qui me permettrait de m'en débarrasser pour toujours. Mais avec le temps, j'ai appris à l'accepter et à l'assumer. Il m'arrive encore d'avoir des coups de blues à cause de mon psoriasis mais généralement, ils ne durent pas très longtemps. Pour moi, avoir un bon état d'esprit positif est très important pour vivre avec du psoriasis. Moins j'y pense, mieux je me porte. Je dirais que vivre avec du psoriasis est un combat permanent et si on veut le gagner, il ne faut jamais baisser les bras. »


Roz a choisi le lait corps fluide et les gummies hydratants BIO :

« Ayant une peau très sensible, j'ai beaucoup de mal à trouver des produits cosmétiques qui ne la fragilisent pas mais cela fait maintenant 2 semaines que j'utilise les produits Cultiv et j'en suis ravie. Le lait corps est vraiment super hydratant et surtout, il n'a pas été à l'origine d'une nouvelle poussée de psoriasis. Les gummies hydratants sont géniaux aussi. En plus, c'est satisfaisant d'utiliser des produits fabriqués en France et issus de l'agriculture bio française. Je recommande à 100%. »




3) La rosacée, une peau atypique sensibilisée


Comment ça se présente ?

Rougeurs, vaisseaux dilatés, découvrez-ce qu’est la rosacée, qui touche 3 à 10% de la population mondiale.


La rosacée, c'est quoi exactement ?

La rosacée est une affection chronique de la peau qui se manifeste par des rougeurs sur le visage. Lorsque la maladie évolue, de petits boutons rouges apparaissent, ainsi que des petits vaisseaux dilatés, c’est ce que l’on appelle la couperose. Ces symptômes sont accompagnés d’une sensibilité exacerbée de la peau et apparaissent souvent de façon cyclique. La rosacée est généralement une affection qui s’aggrave au fil du temps, surtout si elle n’est pas bien traitée.


Quelles sont les causes de la rosacée ?

Les causes de la rosacée sont assez méconnues, mais elle touche majoritairement les personnes avec le teint clair qui ont tendance à rougir facilement. Elle peut être attribuée à un dérèglement du système immunitaire, à une hyperréactivité, ou à une réaction anomale de peau au soleil.


Existe-t-il un traitement pour la rosacée ?

La rosacée est souvent traitée avec des antibiotiques sous forme de crèmes qui produisent un effet anti-inflammatoire.

Cependant, la c'est une maladie complexe qui prend des formes plus ou moins graves, qui peut se manifester différemment d’une personne à l’autre et dont l’évolution est impossible à prédire. C’est pourquoi les traitements actuels agissent généralement sur les symptômes et non pas sur les causes de la rosacée.


Découvrez le compte Instagram de @naturaelise.

Le témoignage d'Elise

« Mon expérience avec la rosacée a débuté il y a 5 ans après une période très stressante dans ma vie. Premièrement, c'était sur mes joues avec une peau très déshydratée et une sensation de brûlure. Puis progressivement, les symptômes ont été jusqu'à mon front. Je ne savais absolument pas ce qu'était la rosacée à l'époque, j'ai juste cru que je faisais une réaction à un produit. En parlant avec ma dermatologue, elle m'a confirmé que j'avais de la rosacée associée à une acné hormonale. Après cette révélation, je me suis sentie un peu seule. J'ai testé de nombreux produits et mis beaucoup d'argent et de temps dans mes recherches. Aujourd'hui, la situation est un peu plus stable même si j'ai régulièrement des pics de rosacée. »


Elise a choisi la crème hydratante jour & nuit :

« J'ai compris que ma peau avait besoin de cosmétiques respectueux de sa sensibilité et de sa fragilité. Depuis plusieurs semaines, je suis complètement fan de la crème hydratante Cultiv. Dès les premières applications, j’ai trouvé que ma peau était apaisée. De plus, elle pénètre très facilement et ne laisse pas de film gras. Je suis conquise ! »




4) Les angiomes, une peau atypique dès la naissance


Comment ça se présente ?

Les angiomes, parfois appelés « tâches de vin », se manifestent par des taches rosées, rouges, ou pourpres, de tailles et de formes différentes.


Comment apparaissent les angiomes ?

Les angiomes ne sont pas une maladie de peau, mais une malformation bégnine des vaisseaux sanguins. Ils apparaissent généralement dès la naissance ou les premières semaines de vie. Il est préférable de consulter régulièrement un dermatologue afin de s’assurer que l’angiome est bien bénin et qu’aucune complication ne va survenir.


Peut-on faire disparaitre un angiome ?

Dans la plupart des cas, ils ne sont pas douloureux et ne causent pas de problèmes de santé. Pour des raisons esthétiques ou lors de rares complications, ils peuvent être traités avec des méthodes comme la chirurgie, le laser, la radiothérapie, ou encore la cryothérapie. Cependant, certains types d’angiomes disparaissent d’eux-mêmes et ne nécessitent donc aucun traitement.


Découvrez le compte Instagram d'@elisebrbdt.

Le témoignage d'Elisa

« Très heureuse d’avoir découvert cette marque qui remplit tous mes critères en terme de soins beauté : des produits de qualité, responsables et une volonté de correspondre à tous les types de peau, de valoriser les particularités de chacun. »






Merci à Estelle, Roz, Elise et Elisa pour leurs témoignages, leurs superbes photos, et leurs retours sur nos produits. Et merci à toutes les Cultivées qui nous partagent leur expérience et un peu de leur quotidien !


Et vous, qu'est ce qui vous rend unique ? 

Ajouter un commentaire