Retour au blog
Vos cosmétiques sont-ils vraiment efficaces ?
| Catégories : Parlons de tout

Vos cosmétiques sont-ils vraiment efficaces ?

« +25% d'élasticité après 1 mois », « 76% des utilisatrices ont trouvé leur peau plus ferme »

Nous avons tous déjà croisé ces revendications en passant devant une affiche publicitaire, en naviguant sur internet ou au dos de nos produits favoris. Mais vous êtes-vous déjà demandé comment ces résultats sont obtenus ? Que signifient-ils vraiment ? Garantissent-ils de choisir le meilleur soin pour sa peau ?

Avec toutes les revendications d’efficacité que l’on peut lire à propos des cosmétiques, il est parfois difficile de s’y retrouver. Parce qu’au fond, ce qui compte quand on achète un produit c’est qu’il nous plaise, mais aussi qu’il marche, et les deux ne sont pas toujours réunis. Exemple : on peut trouver sa peau très douce en appliquant un cosmétique qui contient des silicones, mais pourtant ceux-ci sont uniquement filmogènes, ils n’apportent donc rien à votre peau … Qui sera toujours aussi déshydratée en fin de journée.
Il y a donc un décalage entre ce que l’on ressent (j’adore manger des frites, ça me fait plaisir) et ce que le produit fait (l’huile de friture est mauvaise pour la santé).


Nous allons tenter en quelques lignes de vous donner des informations pour y voir plus clair et pour que vous puissiez choisir vos produits en pleine maitrise. C’est parti pour porter un autre regard sur la crème qui trône fièrement dans la salle de bain.

Et pour celles qui n’ont pas le temps de lire cet article (pourtant rédigé avec passion) en entier, nous vous avons préparé des raccourcis :
1- Test d’usage ou test clinique, késako ?
2- Mesurer le pouvoir hydratant d’un cosmétique
3- Mesurer l’action anti-âge d’un cosmétique
4- Mesurer le pouvoir protecteur d'un cosmétique
5- Test d'usage vs test clinique, lequel est le meilleur ?




1) Test d'usage ou test clinique, késako ?



Il existe deux manières d’évaluer l’efficacité d’un produit : les tests d’usage et les tests cliniques.

Les tests d’usage correspondent à une auto-évaluation du produit à domicile par un panel d’utilisateurs spécialement sélectionnés. Ce sont des tests de perception consommateur qui permettent d’évaluer l’appréciation des caractéristiques sensorielles d’un produit (texture, odeur, vitesse de pénétration), mais aussi de recueillir des impressions concernant l’état de la peau après application (éclat, confort, hydratation, diminution des rides etc.).

Les résultats sont obtenus grâce à des questionnaires que doivent remplir les testeurs après utilisation des produits dans un cadre défini par la marque (durée d’utilisation, nombre d’applications quotidiennes etc.). Les résultats de ces tests sont donc subjectifs puisqu’il s’agit de recueillir l’avis de personnes ayant intégré le produit dans leur routine beauté quotidienne.


Les tests cliniques sont des tests instrumentaux effectués dans des laboratoires indépendants spécialisés dans l'évaluation des soins sur un panel de testeurs. Ils comprennent :

- les tests de scoring, ce sont des évaluations de la qualité de la peau par un dermatologue selon une échelle de référence (éclat, luminosité, douceur etc.) ;
- les tests instrumentaux, ils font appel à des appareils pour mesurer des paramètres précis (hydratation, nombre et profondeur de rides etc.), avant et après application du produit à évaluer.

Les testeurs se rendent au laboratoire où 2 mesures identiques seront réalisées sur un endroit précis de leur peau : une avant application du produit pour évaluer l’état initial de la peau ; une après application du produit pour évaluer l’évolution de l’état de la peau. Le délai entre les deux mesures est défini par la marque, selon les revendications souhaitées (de quelques heures à plusieurs semaines ou mois).

Le rôle de la marque se limite donc à décider du test effectué et de sa durée et à déterminer les critères de sélection des testeurs du produit. Par exemple, pour notre gamme Epanouit, le profil de testeur correspond aux femmes de plus de 35ans avec des rides ou ridules. C'est ensuite le laboratoire qui se charge de les recruter, la marque n’a aucune interaction avec eux.


Pour mieux décrypter les revendications de vos marques préférées, découvrez les 3 principaux tests instrumentaux utilisés en cosmétique et les résultats qu’ils permettent d’obtenir. (Promis, pas besoin d’un bac +12 pour tout comprendre)


2) Les cosmétiques hydratants, mesure par cornéométrie

La grande majorité des soins qui se trouvent dans votre salle de bain sont dit « hydratants » et cela est évalué par cornéométrie grâce à un... Cornéomètre ! Vous auriez pu deviner.

Le cornéomètre est un petit appareil muni d’une sonde qui envoie un faible champ électrique au travers de la couche superficielle de la peau. Pour faire simple, cela permet de mesurer la quantité de charges électriques que la peau peut recevoir et stocker. Puisque cette quantité dépend directement de la quantité d’eau contenue dans les couches superficielles de la peau, on obtient une mesure de son niveau d’hydratation. La comparaison entre la mesure initiale et la mesure après utilisation du produit permet de calculer un pourcentage d’amélioration de l’hydratation de la peau. Le délai entre les deux mesures varie en général de 2h à 8h, mais peut monter jusqu'à 24 ou 48h ! Et voilà comment nous en arrivons à une revendication du type « +75% d’hydratation après 2h ». CQFD.

Si on avait utilisé un test d’usage, la marque aurait plutôt affirmé, par exemple, que « 80% des utilisateurs ont trouvé leur peau plus hydratée ».

Astuce : lorsqu’une marque revendique « +30% d’hydratation » sans préciser la durée, cherchez les petites lignes ! Une crème qui améliore de 30% le niveau d’hydratation de la superficie de la peau après 8h est beaucoup plus efficace qu’une crème qui revendique la même efficacité après 2h.

Ca y est, vous pouvez maintenant déterminer quelle est la meilleure crème hydratante bio dans votre salle de bain !



3) Les cosmétiques anti-âge, mesure par cutomètre


Les soins qualifiés d'anti-âge peuvent agir sur 3 principaux paramètres : les rides, la fermeté et l'élasticité de la peau.

Le cutomètre, un petit appareil qui fonctionne comme une sorte de ventouse, est utilisé pour évaluer les propriétés mécaniques de la peau, c'est à dire sa fermeté et son élasticité. Pas d'inquiétude, nous n'allons pas partir dans de grandes explications physiques car le concept est assez simple. On aspire la peau à l'aide du cutomètre puis on évalue son comportement :
- plus la peau résiste à l'aspiration, plus on la qualifie de ferme.
- plus la peau retrouve vite sa forme initiale une fois que l'on cesse l'aspiration, plus elle est dite élastique.

Ces phénomènes sont traduits en valeurs physiques et, comme pour l'hydratation, la comparaison entre la valeur avant et après application du produit permet de calculer un pourcentage d'amélioration comme "+13% d'élasticité après 2mois d'utilisation". Ces mesures offrent donc une évaluation objective du ralentissement du vieillissement cutané.

Ces tests, destinés à revendiquer des propriétés "anti-âge" de vos cosmétiques, sont généralement réalisés sur une longue période de 4 à 8 semaines. Car oui, les soins vont permettre de restaurer les propriétés mécaniques de la peau, mais ce n'est pas magique pour autant. Il ne faut pas s'attendre à des résultats probants en moins d'un mois. La clé d'un bon soin anti-âge c'est bien la régularité !

L'effet "anti-rides" d'un soin peut, lui, être mesuré en étudiant différentes caractéristiques des rides : nombre, profondeur, longueur, volume.
Ces mesures sont réalisées à l'aide d'un appareil de numérisation 3D du relief de la peau, qui va mettre en évidence le microrelief cutané.
Là encore, les évaluateurs pourront réaliser un avant/après sur une même ride ou en considérant l'ensemble du visage. Le résultat se présente alors ainsi "-12% de profondeur de rides".


Astuce : Ces tests sont réalisés avec un appareil dénommé "AEVA", on les retrouve aussi sous le terme "projection de franges". Prenez toujours du recul sur les photos avant/après car il est difficile de bien percevoir les résultats de loin. Bien souvent, il y a un jeu de lumière pour accentuer les rides dans l'avant... Et les estomper dans l'après.



4) Les cosmétiques protecteurs, mesure par analyse d'images


Les protéines de la peau (par exemple l'élastine ou le collagène) sont des constituants de la peau qui assurent des fonctions cutanées comme l'hydratation ou la fermeté.

Ces protéines sont naturellement oxydées (et donc endommagées) par différentes agressions extérieures telles que la pollution, les UV, ou la lumière bleue. La peau élimine elle-même les protéines oxydées, mais parfois, celles-ci sont trop nombreuses, ce qui peut amener des changements de couleur du teint, une déshydratation, un relâchement, ou des rides.

Il est donc intéressant de mesurer l'impact d'un produit de cosmétique sur l'oxydation des cellules, car cela permet une mesure objective de la capacité de protection du soin contre les agressions extérieures. Pour mesurer l'oxydation des protéines, on a souvent recours à une analyse d'image qui permet d'étudier la peau grâce à des photos très détaillées, prises avec des outils spéciaux.



5) Test d'usage VS test clinique : finalement, lesquels sont les meilleurs ?


Les tests cliniques sont les seuls capables d'évaluer de manière objective l'efficacité d'un soin car ils font appel à des machines fiables qui s'attachent uniquement à rendre compte de valeurs. Il n'y a pas de considération pour le packaging, la texture ou le parfum.
Les tests d'usage, eux, sont utiles pour évaluer la sensorialité d'un soin. Ils permettent de savoir si le produit est agréable à appliquer, s'il sent bon, si la texture pénètre vite etc. Tous ces paramètres sont importants pour se projeter avant de choisir sa crème visage.

Le meilleur soin pour la peau, c'est donc celui qui a brillamment passé les deux types de tests, un seul ne suffit pas. C'est pour cela que chez Cultiv, nous réalisons des tests cliniques ET des tests d'usage !

Maintenant que vous êtes des pro de la physique et des tests cliniques, vous pourrez facilement décrypter les revendications de vos marques de cosmétiques préférées !. Alors, la prochaine fois que vous serez en train de vous brossez les dents, plutôt que de regarder des vidéos divertissantes sur votre téléphone (on se comprend), jetez un coup d'œil à vos cosmétiques.

Et vous, quel est l'élément qui vous parle le plus en matière d'efficacité ?